Ver fotos (8)

CHEMIN DE MÉMOIRE ET DE LA RÉSISTANCE DE CASTELNAU-SUR-L'AUVIGNON

Cicloturista ,  Ecuestre ,  A pie ,  Cultural ,  Histórico en Castelnau-sur-l'Auvignon
  • Castelnau-sur-l'Auvignon figure parmi les hauts lieux de la Résistance du département du Gers.
    Ici, des maquisards de multiples nationalités se sont organisés autour de l'institutrice du village Jeanne Robert, une grande dame de la Résistance, jusqu'à la triste date du 21 juin 1944.
    Un parcours découverte de 500 mètres vous guide dans le village de Castelnau pour retracer ce douloureux passé, comme un témoignage du prix payé pour notre Liberté.

    La bataille de Castelnau-sur-l’Auvignon...
    Castelnau-sur-l'Auvignon figure parmi les hauts lieux de la Résistance du département du Gers.
    Ici, des maquisards de multiples nationalités se sont organisés autour de l'institutrice du village Jeanne Robert, une grande dame de la Résistance, jusqu'à la triste date du 21 juin 1944.
    Un parcours découverte de 500 mètres vous guide dans le village de Castelnau pour retracer ce douloureux passé, comme un témoignage du prix payé pour notre Liberté.

    La bataille de Castelnau-sur-l’Auvignon

    Le 20 juin, à Francescas (Lot-et-Garonne) un détachement de six Espagnols basés à Castelnau, se heurte à un convoi allemand. Cinq résistants sont tués.

    Le 21 juin à l’aube, 500 soldats de la Wehrmacht font mouvement vers Castelnau, via La Romieu, à l’Est. Les Espagnols des avant-postes freinent leur progression. Au Nord, les Italiens font obstacle à l’encerclement. Au Sud, les éléments commandés par le lieutenant WEBER abandonnent leurs positions.

    Les combats confluent vers le centre du village où résistent vaillamment des Espagnols (tels le capitaine Baldomero RODRÍGUEZ), des Français (tels le capitaine Roger PROST) mais aussi un pilote néo-zélandais, Leslie BROWN.

    Après plusieurs heures d’affrontement, Hilaire ordonne l’évacuation des civils puis le repli vers l’Ouest ; vers 13 h 30, après que Robert BLOCH eut préparé l’explosion du dépôt de munitions, Camilo et ses hommes couvrent la retraite. Onze résistants ont été tués (7 Espagnols, 4 Français) et trois civils français.

    Lorsque les Allemands pénètrent à Castelnau, le dépôt de munitions vole en éclats, mettant hors de combat plusieurs des assaillants.
    Castelnau-sur-l’Auvignon est alors, en presque totalité, rasé par les explosions et les incendies.
  • Clientelas aceptadas
    • Individuales